jiwok_running_science.JPG
(Credit : KatColorado)
Une étude scientifique révèle une zone « SEXE, DROGUE ET ROCK AND ROLL » du cerveau.
Cette étude « La bande originale de notre vie » montre un lien entre la musique et l’humeur

Une nouvelle étude menée par la marque Philips et le renommé Dr. Daniel J. Levitin, professeur et neuroscientifique, indique que la musique, à l’instar d’un stimulant chimique, provoque une activité cérébrale entraînant de fortes sensations de plaisir, d’excitation ou de satisfaction. Tout comme l’activité sexuelle ou les drogues, la musique déclenche une réaction chimique par laquelle les circuits neuronaux impliqués dans la récompense aident à la modulation des niveaux de dopamine dans le cerveau, hormone connue sous le nom d’« hormone du bonheur ». Et évidement, Dr. Daniel J. Levitin met en évidence les effets positifs de la musique sur les activités sportives :).

Dans cette étude « La bande originale de notre vie » (Life Soundtracks), le Dr. Levitin explique plus en détails les conséquences physiques de la musique sur le cerveau, notamment sur l’état d’esprit « Sexe, Drogues et Rock and Roll », et comment la musique aide les gens à créer des relations personnelles entre musiques et événements personnels, en d’autres termes la bande originale de notre vie. Il est établi depuis des décennies que cet état d’esprit fait partie du « système de récompense » que le cerveau peut dispenser aux parieurs gagnant ou quand les toxicomanes consomment leur drogue favorite. De même, le cerveau présente une forte activité en réponse à une stimulation sexuelle qui conduit elle aussi à la libération de l’« hormone du bonheur », la dopamine.

Reproduisant les mêmes types de sentiments, la musique active les circuits du cerveau associés au système nerveux autonome et produit avec une grande fiabilité des réactions physiques telles que la transpiration, l’excitation sexuelle ou des « frissons dans le dos » 1-2.. Dans de nombreux cas, la personne se sent euphorique, ce qui étaye donc l’idée d’une zone « Sexe, Drogues et Rock and Roll » au sein du cerveau.

Reconnu de tous pour la qualité de ses travaux dans le domaine de la musique, le Dr. Levitin est professeur à l’université McGill de Montréal, le plus important centre d’étude au monde pour la perception et la cognition de la musique. Il a collaboré avec Philips pour la conception de « La bande originale de notre vie », démontrant le pouvoir de la musique sur la « B.O. » de chacun.

« Le scénario “Sex, Drogues et Rock and Roll” démontre que la musique se trouve à la source de l’état d’esprit et des réactions. Par ailleurs, la recherche a montré que la musique a des effets spécifiques sur la physiologie du corps, notamment la fréquence cardiaque, la respiration, la transpiration et l’activité cérébrale » déclare le Dr. Levitin. « La musique est efficace pour ce qui est de modérer les niveaux d’excitation, la concentration et aide à réguler l’humeur de par son action sur la chimie naturelle du cerveau. »

Une bande originale pour chaque personnalité
L’étude « La bande originale de notre vie » n’explique pas uniquement comment la musique affecte notre cerveau, mais donne également des informations sur les connexions entre les activités quotidiennes ou la personnalité et la musique. Bien que les bandes originales de nos vies soient personnelles, les effets de la musique sur certaines activités sont universels.

La musique de l’amour
La musique est souvent utilisée pour encourager une humeur et des situations romantiques. Le sexe et l’âge sont des variables importantes dès qu’on considère les paramètres d’une rencontre romantique et la musique qui l’accompagnerait au mieux. En général, les couples partageant des goûts musicaux trouvent habituellement aisément la musique idéale pour les moments romantiques passés ensemble.

Se détendre grâce à la musique
La musique peut avoir un effet calmant ou relaxant qui aide les personnes à se détendre ou à dormir. Les gens ont tendance à considérer une musique au rythme plus lent comme plus contemplative, relaxante, hypnotique voir hypnogène. En général, une musique relaxante et hypnogène ne comporte pas de changements rapides de sonorités, de ton, de volume ou de rythme.

Pimenter les corvées quotidiennes
Un moyen de pimenter les corvées quotidiennes plutôt ennuyeuses ou les activités mondaines est de les mettre en musique. Une musique stimulant l’intellect ou le physique peut aider à prendre le pas sur le côté ennuyeux ou asservissant des corvées.

Motiver les performances
Les gens utilisent la musique pendant qu’ils font de l’exercice pour forcer la motivation aux performances individuelles. Les recherches du Dr. Levitin indiquent qu’une musique au rythme élevé, en particulier une musique entraînante, peut servir à synchroniser les mouvements du corps et améliorer les performances.

Le meilleur des suggestions musicales du professeur Levitin :

Pour étudier et travailler :

Mozart, Divertimenti pour instruments à vent
Doc Watson, Foundation
John Coltrane, Ballads
Gary Burton and Chick Corea, Crystal Silence
Mike Oldfield, Tubular Bells

Pour cuisiner, faire le ménage, les tâches ménagères :

Sarah McLachlin, Wintersong
Buena Vista Social Club
Tommy Flanagan, Trio and Sextet
Vivaldi, Les Quatre Saisons
AC/DC, Back in Black
McFly, Baby’s Coming Back

Pour faire du sport :

Avril Lavigne
The Village People
Arrested Development
Creedence Clearwater Revival
The Temptations
The Talking Heads
Madonna, Hung Up
Irene Cara, What A Feeling

Pour se détendre, s’endormir :

Bach : Concerto pour hautbois, Triple Concerto, Concerto pour flûte
Bill Evans aux sessions du Village Vanguard
Les Nocturnes de Chopin
Brahms, Lullaby
Peter, Paul & Mary, Greatest Hits
Pour un moment romantique :
Amerie
Akon, Konvicted
The Postal Service
Ella Fitzgerald, The Cole Porter Songbook
Barry White, All Time Greatest Hits
Debussy, Piano Works

Enfin une vidéo très intéressante sur le sujet ici

Références
1. Menon, V. & Levitin, D. J. (2005). The rewards of music listening: Response and physiological connectivity of the mesolimbic system. NeuroImage, 28(1), 175 à 184.
2. Levitin, D. J. (2006). This Is Your Brain On Music: The Science of a Human
Obsession. New York: Dutton/Penguin.

About the author

Denis Dhekaier Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Click here to submit your rating

5 Star Rating: Recommended5 Star Rating: Recommended5 Star Rating: Recommended5 Star Rating: Recommended5 Star Rating: Recommended
Submit your rating

  • Partager:
  • e-mail
  • Facebook

Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)

Adresse Email: